Extraits d’enregistrements de la station de radio CJLM 1350

L’annonceur, tantôt sérieux, tantôt fébrile, nous rend compte en direct des événements concernant les ovnis de Joliette.

Un collaborateur (que je désignerai sous les initiales J-P.C.) m’a généreusement remis une cassette audio contenant des extraits d’enregistrements de la station de radio CJLM 1350 concernant la vague ovni de 1973. Ces extraits, à la fois rares et précieux, permettent de se faire une idée de l’importance que revêtait cette vague puisqu’elle ne concernait plus une poignée de travailleurs et résidents près la carrière, mais impliquait désormais les médias de la région.

Les cinq premiers extraits ont été diffusés dans la soirée du 18 au 19 novembre 1973 et évoquent notamment l’implication de la Sûreté du Québec de Joliette dans l’observation de phénomènes lumineux non identifiés à St-Paul et à St-Thomas. Ces extraits sont d’une durée variant entre 22 secondes à un peu plus d’une minute et où l’on y entend l’annonceur, tantôt sérieux, tantôt fébrile, nous rendre compte en direct d’événements concernant des ovnis.

Le second extrait a été diffusé le mardi 20 novembre 1973 et résume les diverses observations qui ont été faites par la Sûreté du Québec depuis le début de la semaine.

Dans cet extrait, on y entend la voix du reporter et directeur des nouvelles, Robert Godreau qui était aux premières loges pour recueillir les nombreux témoignages de citoyens apercevant des ovnis. En effet, la population sollicitait de plus en plus les services policiers, mais également les médias régionaux afin d’obtenir des réponses quant à ces mystérieux objets qu’ils étaient de plus en plus nombreux à apercevoir.

Lorsque l’ufologue et directeur provincial du MUFON, M. Wido Hoville se déplaça à Joliette le 26 novembre 1973 dans le but d’enquêter sur la vague ovni de Joliette, c’est M. Godreau qui était venu l’accueillir à l’entrée de la ville. Au début de la soirée, ils enregistrèrent une émission de ligne ouverte à la radio sur le thème des ovnis (malheureusement, nous n’avons pas cette émission en notre possession) et ils enquêtèrent ensuite sur l’un des cas les plus intéressants que M. Godreau avait accumulés jusqu’à présent. En effet, c’est lors de cette rencontre que M. Godreau le mettra sur la piste de de l’observation faite par Mme J. P. d’un étrange humanoïde. Le soir même, ils iront chez la dame afin de consigner son témoignage.

M. Godreau aura eu l’occasion de se déplacer à maintes reprises sur les lieux pour rapporter la nouvelle et aura même eu la chance de constater un phénomène près de la carrière qui semble lié à la vague ovni.

« Le 24 novembre 1973, vers 23 h., Monsieur Raymond … aurait vu ce qui semblait être un éclair qui a été suivi d’un léger tremblement de terre (fait constaté par M. Godreau). » 1

Merci encore à J-P.C. pour tous ces extraits qui auraient pu tomber dans l’oubli !

1 Hoville, Wido. « Joliette 1973 », UFO-Québec. vol. 1 no 2, mai-juin-juil. 1975. pp. 7-9.

Auteur : Jonathan

Jonathan Laporte est originaire de la région de Lanaudière. Il s'intéresse tout particulièrement à l'histoire locale, aux parasciences et aux anomalies scientifiques. En savoir plus.

3 réflexions sur « Extraits d’enregistrements de la station de radio CJLM 1350 »

  1. HOVILLE n’a jamais représenté le MUFON!!!!! Il a toujours été uniquement membre d’UFO-QUÉBEC, en plus d’occuper le poste de Président. Voilà!

    François C. BOURBEAU
    Journaliste, Animateur et Producteur TV/Radio
    Technicien-Enquêteur OVNI-ALERTE depuis 1974

    1. Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de m’écrire.

      Concernant l’affiliation de M. Hoville avec le MUFON, j’ai pourtant 2 sources indépendantes qui m’indiquent précisément le contraire de ce que vous affirmez (i.e « HOVILLE n’a jamais représenté le MUFON!!!!! »).
      1. Le journaliste Réal Fortier dans l’édition du 28 novembre 1973 du Joliette Journal écrit : « Quant à M. Wido Hoville, membre de plusieurs organismes mondiaux intéressés par les objets volants non identifiés et directeur provincial de Mutual UFO Network de Quinzy, Illinois, les observations de Joliette… ». p. A-12
      2. Jean Poulin dans La Presse du 12 août 1975 : « Le directeur de MUFON pour le Québec est M. Wido Hoville, de Dollard-des-Ormeaux. Il est également représentant provincial de NICAP et d’APRO ». A-8
      Et une 3ème source indique son rôle d’enquêteur pour le MUFON.
      3. Dans Skylook, no 77, avril 1974 : « MUFON Investigator Wido Hoville reports the sightings of a possible UFO occupant by a single witness on Nov. 22, 1973, in Joliette, P.Q., Canada. ».

      Par la suite, il sera effectivement le président de l’association UFO-Québec, mais officiellement, après les événements de l’automne 1973 à Joliette (le vol. 1 no 1 de la revue UFO-Québec paraît le 25 février 1975, qui constitue en quelque sorte, l’acte de naissance de l’association).

  2. après vérification de ma part, auprès de mes « contacts et amis », je vous donne effectivement 100% raison. En effet, Wido HOVILLE s’était d’abord inscrit à titre de membre d’autres organismes, surtout américains, puisqu’il était bilingue, AVANT d’être motivé par certains de ses contacts et amis québécois, pour s’organiser afin de mettre sur pied l’organisme UFO-QUÉBEC, et la publication trimestrielle du même nom dont j’ai tous les exemplaires dans mes archives. Voilà ! Alors MEA CULPA, et BRAVO à vous, Monsieur !…. Je m’incline !… FCB

Laisser un commentaire